Page 1 sur 1

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 30 avr. 2018, 20:55
par Omika
◦◦● L'ambition ●◦◦
◦◦● Concept du sujet ●◦◦


« L'ambition est le complément de toutes les passions. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

Aah, l'ambition ! Souvent interprétée de façon dont on la connait encore aujourd'hui, c'est-à-dire lorsque qu'on veut atteindre nos objectifs. Hors est-ce que nous savons réellement la signification ou même la définition de l'ambition elle-même ? Certains diront oui, d'autres non.


• Qu'est ce que l'ambition ? •

Selon la philosophie de Spinoza, l'ambition serait un « désir immodéré de gloire issue de la raison ». Objectivement, l’ambition se définirait comme un désir ardent de posséder quelque chose ou de parvenir à des fins bien précises. Elle se percevrait comme une profonde volonté étroitement liée au concept de réussite propre à chaque individu, et en lien avec les intentions chacun. L’ambition nous pousserait à nous fixer des objectifs, à les réaliser ou mieux encore, à les surpasser. Incarnant le fruit d'une quête personnelle visant fierté et satisfaction, l'ambition serait encourageante dans la vie quotidienne, sur le plan familial, professionnel, scolaire, ou émotionnel.

Cette définition donne, pour beaucoup, une vision positive de l’ambition qui pourrait se présenter comme un moteur ou une force de caractère. Pourtant, il existe une facette plus préjudiciable et peut-être moins évidente de cette dernière : pour certains, l’ambition consisterait à privilégier ses intérêts personnels, négligeant le monde autour de soi dans une optique de « recherche inconditionnée de la domination et des honneurs ». De ce point de vue, l'ambition rejoindrait d'une certaine manière l'égoïsme, associée à la volonté de reconnaissance, de posséder ce qu’il existe de mieux pour soi, et parfois même, à l'intention de dominer les autres.

Toutefois, n'existerait-il pas une nuance au sein de cette notion, notamment entre ce que nous aimerions faire, et ce que nous pourrions faire ? Nos ambitions sont-elles toujours accessibles, réalisables ? A-t-on toujours conscience de nos propres ambitions ? Mes ambitions ne dépendraient-elles pas, parfois, de l'influence d'autrui ? Rien ne nous empêche de croire que ce foisonnement d'idées pensées et d'objectifs raisonnés, fleurit dans les esprits dans l'intention d'améliorer quelque chose qui, de près ou de loin, touche à notre individualité.


...



• Une qualité? •



Différents arguments sont donnés pour mettre en avant l’ambition, pour affirmer qu’il s’agit d’une bonne chose pour l’Homme et son épanouissement personnel. L’ambition permettrait d’avoir une motivation, de l’énergie et de la force pour se fixer des objectifs et surtout, pour les réussir. Elle serait un moyen d’atteindre le bonheur et d’être épanoui dans notre quotidien. L’ambition nous donne le sentiment que nous pouvons conquérir tout ce que l’on souhaite. Elle donne du courage lorsqu’on en manque, nous pousse hors de nos limites.

De plus, l’ambition serait vertueuse. Les fins visées par l’ambition sont le succès, la gloire et tout ce qui vise à la réussite, mais surtout l'excellence. Chaque fois qu'on réalise et qu'on réussi quelque chose, on l'associe toujours à l'excellence et c'est une forme de sagesse.

L’ambition permet également d’avoir une certaine confiance en soi. Puisqu’elle fait progresser, elle permet de nous surpasser, d’apprendre, d’acquérir une certaine fierté suite à nos actions mais également de nous valoriser dans nos projets. Grâce à elle, nous pouvons obtenir ce que nous souhaitons et avoir une bonne vision de notre avenir. Nous avons des rêves, et donc un chemin à suivre dont la fin du trajet est la réussite, que ce soit professionnellement ou dans les études.


• … ou un défaut? •

Lorsqu’elle n’est pas saine ou qu’elle est trop importante, l’ambition peut cependant nous faire écraser les autres pour réussir. Cela peut engendrer des soucis avec notre entourage, et mettre nos relations en danger. Avoir une forte ambition peut par exemple nous faire changer de comportement de la mauvaise façon, et être ambitieux n’a pas forcément bonne réputation pour tout le monde notamment dans le cadre professionnel. Les actes que nous ferions ne seraient par exemple pas de bonne foi, puisque nos intentions seraient mauvaises. Ce serait donc forcément mal vu auprès des autres.
Dans le pire des cas, l’ambition réellement malsaine peut même se retourner contre nous, notamment par des actes de vengeance en particulier dans le monde du travail ou des études.

L’ambition poussée à l’extrême possède également quelques limites : cela peut devenir néfaste pour l’être humain, s’il pousse trop loin par exemple. Plusieurs dangers, comme la démesure et l’inaccessibilité peuvent apparaître. Si avoir des projets pour avancer dans la vie est une bonne chose, il faut que les objectifs soient réalisables pour que ce soit réellement bénéfique pour l’homme : dans le cas contraire, cela créera de fortes déceptions et causera par exemple une perte de confiance en soi voire mettra en péril la santé de la personne ambitieuse. Il faut donc limiter cette ambition par des objectifs raisonnables à atteindre.

...


Maintenant, c'est à vous d'exposer votre point de vue sur le débat philosophique de l'ambition, soyez digne d'honnêteté. N'allez pas chercher vos réponses sur internet, sinon vous n'aurez pas exprimer vos réelles pensées et le débat ne pourra pas avoir lieu. Je veux savoir votre avis propre à propos du sujet. Répondez tout simplement avec les connaissances que vous avez.

● Quelles sont vos opinions vis-à-vis ce sujet. ●



1. Qu'est-ce que l'ambition représente pour vous et qu'est-ce que ça vous rapporte ?
2. Est-il nécessaire d'avoir des ambitions pour être heureux ?
3. Si nous n'avons pas d'ambition, est-ce que ça veut dire que nous n'avons pas d'objectifs précis à atteindre et donc la vie ne vaut pas la peine d'être vécue ?
4. En quoi est-ce important d’avoir de l’ambition ?


• BONUS • : Un dernier avis sur le sujet du débat ? Exprime-toi !

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 01 mai 2018, 12:26
par Bermune
L'ambition n'est pas mauvaise en soi, elle aide à se dépasser. Si elle est liée à la curiosité, elle nous aide à grandir. Pour moi oui, l'ambition est un facteur pour être heureux (pas une nécessité) et pour s'accomplir.

Tu le résumes bien Omika... en gros c'est à partir de quand cette ambition va trop loin ?

Et je suis plutôt d'accord avec toi Mai sur le Suicide Social d'Orelsan ! Car en France ça en devient une question de société. Ce sont les écoles qui poussent cette ambition trop loin : pour réussir sa quête personnelle il faut forcément écraser les autres...
En fait c'est quand l'ambition se confond avec compétition que ça pose problème.
C'est dommage car c'est une pensée qui est développée au sein de l'école dès la jeunesse pour le coup, par une institution qui ne n'est pas censée être au service des entreprises mais au service du futur citoyen. J'ai déjà entendu "L'école doit s'adapter aux besoins de l'entreprise". C'est fou et ça fait peur, ça créer les futurs prédateurs de la société.

Après ça n'existe pas partout : le problème se pose pas ou moins en Norvège par exemple, où les classes de 30 élèves n'existent pas, les examens finaux non plus (enfin il y en a, mais qui ne sont pas déterminant pour la suite des études), où les élèves suivent les cours selon leurs niveaux et leurs envies et non leurs âges... Bref pas de compétition dans l'école... Pas d'ambition démesurée pour réussir.
Ça fait presque idyllique.

J'imagine que c'est tourner en rond mais comme vous, je pense que l'ambition est bonne même très bonne, quand elle n'affecte pas notre relation aux autres et que quelqu'un ne s'en retrouve pas la victime.

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 03 mai 2018, 13:55
par Nokia
L'ambition peut être tant une qualité qu'un défaut. Lorsqu'on on veut on peut mais parfois on ne peut pas, tout simplement. Trop de gens ambitionnent sur les choses qu'ils font bien et ne prennent pas en considération que la perfection n'existe pas. Vouloir le meilleur de soi même c'est bien mais c'est narcissique.

L'ambition est aussi un défaut, vouloir performer comme un fou dans nos travaux par exemple, ça fatigue notre esprit et on s'en fait pour rien. Le mieux est de faire son possible, les notes scolaires ne définissent pas votre futur.

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 07 mai 2018, 16:41
par Ousko
Héhé moi je suis d'accord avec le téléphone Nokia les notes scolaires ne définissent pas votre futur

un exemple est que j'étais en stage d'électricité et mon patron était un pakistanais, je lui ai demandé juste par curiosité jusqu'où il est allé dans ses études pour faire le métier d'électricien, et là il me répond qu'il est jamais allé à l'école et qu'il a tout appris sur le terrain, je le croyais à peine car quand il travaillait il était hyper rapide et très efficace et il est riche en plus il gagne très bien sa vie.

Et après moi j'entends des gens qui ont fait un doctorat en médecine et qui à la fin ne trouvent pas de boulot c'est ouf :$

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 13 mai 2018, 15:11
par ibouh
Pour moi l’ambition fait partie d’une sorte de croyance pour amener un peu plus de sens à sa vie . L’ambition pourrait faire partie d’un modèle créé pour nous faire oublier que nous sommes seulement des êtres biologiques parmi tant d’autres et qu’il n’y a aucun but objectif à l’existence (quoi qu’il n’y a aucune vérité absolue sur ce point, ce qui laisse place à l'imagination de beaucoup de théories). C'est une façon de donner du sens à l'insensé. Croire qu’il nous faut de l’ambition pour s’accomplir peut nous donner une raison d’aimer vivre et de ne pas lâcher. Je vois ça comme une quête dans un jeu. Il faut la réussir et si le jeu n’a pas de quête ça peut devenir ennuyeux.
Omika a écrit :
30 avr. 2018, 20:55
Elle se percevrait comme une profonde volonté étroitement liée au concept de réussite propre à chaque individu, et en lien avec les intentions chacun.
Je crois qu’il y aussi une sorte d’ambition commune, qui est influencée par un modèle de « la vie réussite ». La culture, la raison et les normes n’ont cessé de nous pousser à avoir des buts pour nous rendre utile à la société. Il y a un certain concept de devoir et d’honneur dans l’ambition. Aussi nous sommes dans une société de production donc on est un peu dans l’obligation de travailler (sauf si tu maries un riche). Alors nous essayons de donner un sens à cette condition pour mieux digérer le fait que l’émancipation de la servitude humaine est quasiment impossible. Ça peut être aussi une sorte d'aide collective pour améliorer le sort de tous. Nos ambitions seraient probablement différentes sans l’influence de la civilisation occidentale et notre devoir du travail acharné.

Si l’ambition est un désir de réussite, il y a un point intéressant sur les désirs dans la pensée bouddhiste : « la souffrance naît du désir ». Qui fantasme sur des désirs ne sera jamais satisfait de sa condition présente, réelle. Le bouddhisme propose de vivre dans la réalité sans désir de satisfaction supérieure à son état. C’est de se questionner sur ce qu’on est en train de vivre au lieu d’imaginer ce qu’on voudrait vivre.

Être ambitieux c’est de visualiser son avenir, d’avoir des buts, des rêves, partir à la conquête d’une vie idéale. Je vois comme une sorte de mode de préparer notre futur, comme s'il fallait absolument donner un désir de réussite à notre vie, trouver une quête et l'accomplir. Mais selon moi vivre dans le futur est aussi pire que de vivre dans le passé. L'illusion qu'on se fait d'un avenir meilleur peut nous décevoir lorsqu'au final ça ne passe pas comme prévu. Quand il y a de l’ambition il y aura forcément de la déception. C'est sûr que l’ambition amène aussi du positif pour certains. Ça peut nous donner une forte motivation pour accomplir nos objectifs. Cependant je ne pense pas que ce soit l’essence de la vie, et que pendant qu’on rêve d’un avenir parfait, on donne moins d’importance à l’instant présent, qui nous semble fade comparé à la vie qu’on s’imagine. Mais bon, l'avenir peut également amener de l'espoir pour de meilleures conditions.

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 16 mai 2018, 05:04
par Nokia
ibouh a écrit :
13 mai 2018, 15:11
Omika a écrit :
30 avr. 2018, 20:55
Elle se percevrait comme une profonde volonté étroitement liée au concept de réussite propre à chaque individu, et en lien avec les intentions chacun.
Je crois qu’il y aussi une sorte d’ambition commune, qui est influencée par un modèle de « la vie réussite » [...] Si l’ambition est un désir de réussite, il y a un point intéressant sur les désirs dans la pensée bouddhiste : « la souffrance naît du désir ». Qui fantasme sur des désirs ne sera jamais satisfait de sa condition présente, réelle. Le bouddhisme propose de vivre dans la réalité sans désir de satisfaction supérieure à son état. C’est de se questionner sur ce qu’on est en train de vivre au lieu d’imaginer ce qu’on voudrait vivre.
Je suis totalement d'accord avec toi. Il faut savoir modérer son ambition, il n'y a rien de parfait dans la vie. Je pense même que l'ambition peut être égoïste dû au fait qu'il faut se penser meilleur que les autres et fonceur dans certains domaines, il y une sorte de compétition avec soi-même et autrui. Évidemment, la satisfaction de réussir dans quelque chose est bien mais on peut en devenir dépendant. L'ambition peut être une drogue, comme les gens qui aiment trop travailler même lorsqu'ils ne devraient pas (les workaholics)

Re: [Philo] L'ambition

Posté : 14 août 2018, 22:01
par NicaLibres
Hey.

À l'heure actuelle l'ambition est extrêmement mise en avant. Une vie, on en a qu'une et il faut la mener le mieux possible. En tirer tout l'usufruit. Du moins c'est ce qu'on nous met en tête. L'ambition, c'est souvent à titre personnel. On a moins souvent de l'ambition pour son voisin que pour soi. L'ambition est un luxe aussi. Car elle n'est pas issue uniquement des capacités que l'on a ou pas. Elle est parfois coûteuse.

En discutant avec un collègue, il m'expliquait que ses deux enfants ont fait de belles études. 10 ans en tout et pour tout. Cela lui a coûté 100.000 euros.

Après l'ambition, c'est un peu comme le bonheur. On en a tous une conception plus ou moins différente et les attentes ne sont pas les mêmes en fonction de chacun.
J'aimerais argumenter plus mais j'avoue que je suis un peu fatiguée...